Dans un communiqué, le syndicat –Fipec s’inquiète du contexte économique face aux nouvelles hausses annoncées. Après une année 2004 marquée par une envolée sans précédent du prix des matières premières, le dernier trimestre 2005 voit à nouveau le cours des principales matières premières, essentielles à la formulation des colles et adhésifs, repartir à la hausse, explique le syndicat. L’ensemble des familles technologiques mises en œuvre par les fabricants de colles et adhésifs est ainsi touché : solvants : +35 % à +40 %, polymères : +10 % à +50‰, résines : +10 % à +20 %, emballages plastiques : + 5 % à +10 %. Les bases minérales (charges, ciment..) et les transports fortement consommateurs d’énergie sont également touchés. « Le prix élevé du pétrole, le niveau toujours soutenu de la demande des pays émergeants et la saturation des capacités de production pour certaines matières premières sont les principaux facteurs concourant au maintien durable de ce contexte inflationniste. On imagine parfaitement les enjeux qu’impliquent les hausses drastiques enregistrées et l’impact sur la situation financière des entreprises, déjà mises à mal depuis deux ans par un environnement économique peu favorable» . Les activités de fabrication de colles et adhésifs emploient, rappelle le syndicat, près de 5 000 salariés.