Texte Alternatif«Aujourd’hui, une brique sur trois est recyclée, nous espérons passer à une sur deux d’ici à 2011» indique Yannick Richomme, président de Tetra Pak France. Actuellement, les Français consomment 4 milliards de briques alimentaires par an dont 3,3 milliards produites par Tetra Pak. A ce jour, 39% sont recyclées (1) contre 8% en 2000. Pour augmenter encore ce pourcentage et le porter à 78% de la production, Tetra Pak France a souhaité que le WWF l’accompagne dans sa démarche et qu’il accole le label du Panda. «Avec ce partenariat, déclare Serge Orru, directeur général de WWF France, nous gagnons du temps. Or du temps nous n’en avons pas beaucoup. L’objectif est de ne pas dépasser de 2°C le réchauffement global de la planète, alors que nous sommes à 5° C. L’exemplarité d’une entreprise est importante, c’est pourquoi nous avons accepté de labelliser cette action. Y. Richomme ajoute «nous avons un credo en 3 R qui est de Renouveler, Réduire et Recycler». Concernant le renouvellement, les fournisseurs de carton de Tetra Pak suivent une démarche de gestion durable des forêts avec une information claire sur l’origine des fibres utilisées. Au niveau de la réduction, Tetra Pak s’engage à utiliser un matériau économe en énergie. «La brique permet de réduire les émissions de CO2 car elle s’utilise en longue conservation, ce qui signifie qu’elle s’affranchit de la chaîne du froid. De plus, il faut un camion pour transporter un million de briques alors qu’il en faut 24 pour transporter un million de bouteilles en verre» argumente le président de Tetra Pak France. En outre, le poids des briques de Tetra Pak a été réduit de 20% en 20 ans, une Tetra Brik Aseptic d’un litre, par exemple, pèse aujourd’hui 26 grammes.

Nantes Métropole veut améliorer le geste de tri de la brique alimentaire
Tetra Pak France a choisi de lancer sa campagne de sensibilisation au geste de tri dans les villes où le recyclage est en dessous de la moyenne nationale. Ce qui est le cas de la communauté de Nantes qui recycle 510 g de brique alimentaire par an et par habitant alors que la moyenne nationale se situe à 550 g sur un total de 1,6 kg par an et par habitant. Soit 70 briques alimentaires par an. Sur Nantes, 256 tonnes de briques ont été collectées et recyclées sur un total de 26 890 tonnes de papier d’emballage recyclé. Précisément pour augmenter ces résultats, Nantes Métropole a noué un partenariat avec Tetra Pak France et WWF. Cette campagne qui associe une ONG, une entreprise et une communauté de commune, est une première mondiale, assurent les partenaires. La communauté de commune met en place des initiatives concrètes qui s’inscrivent dans le cadre de l’Agenda 21 et du paquet énergie-climat. «L’objectif est d’augmenter le taux de valorisation, avec notamment une augmentation du tri sélectif à travers le programme Tri’Sac. Celui-ci se matérialise par des sacs de 30 litres de deux couleurs ; le bleu est dédié aux déchets non recyclables, le jaune aux déchets recyclables. Une fois collectés et acheminés au centre de tri, les sacs sont séparés selon leur couleur par lecteur optique. Pour ce programme, la ville a sensibilisé les habitants par l’intermédiaire des Ambassadeurs du tri. «La brique alimentaire n’est pas recyclable dans l’esprit des gens à cause de l’aluminium qu’elle contient. L’objectif est donc de sensibiliser au juste tri et de faire le bilan ensemble dans un an» a souligné Jean Marc Ayrault, président de Nantes Métrople et maire de Nantes.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support