Et si les applications des matières plastiques biologiques ne sont certes pas aussi diversifiées que celles des matières plastiques conventionnelles fabriquées à base de pétrole, elles gagnent des points avec des propriétés sans cesse améliorées. Ainsi, la société britannique Innovia Films propose depuis peu, sous le nom de Natureflex, un film plastique dégradable destiné aux produits alimentaires offrant la particularité de pouvoir être composté à 100 %. FKuR Kunststoff, le fabricant allemand de matières plastiques bio, mise également sur un effet barrière supérieur : l'entreprise produit entre autres des films bio multicouches qui assurent la sécurité à l'écoulement sur les couches bébés écologiques. Des emballages bio notamment adaptés aux basses températures, une nouvelle mise au point de FKuR, sont utilisés pour le conditionnement de surgelés. Le développement en flèche du thème des matières plastiques bio se reflètera aussi sur le salon Interpack.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support