Dans une démarche d’amélioration de notre performance environnementale, nous avons décidé chez Herta d’agir, en menant des actions concrètes dans trois domaines :
- nos usines (certifications ISO 14 000, installation d’une chaudière à bois et de tours aéro-réfrigérantes…),
- l’approvisionnement en matières premières (développement d’une filière Fermier, expansion de la gamme Bio…),
- et nos emballages.
En matière d’emballages, Herta a fait de l’optimisation de leur poids une priorité. Celui des emballages des jambons, des ingrédients et des croque-monsieur a été réduit de 9% depuis 2005. Cela représente une économie de 315 tonnes de plastique chaque année.
Celui des emballages des pâtes à tarte a également été diminué : l’épaisseur des cartonnettes a été réduite de 21% sur un an en 2010 (de 325 microns à 255) et la largeur des films d’emballage de 5% en 2010 (de 205 microns à 195). La réduction du poids des cartonnettes a permis d’économiser 545 tonnes de carton.
En 2011, Herta est allé encore plus loin avec une innovation importante en charcuterie : un emballage conçu en partie avec des matériaux recyclés. Depuis octobre 2011, les barquettes inférieures de toute la gamme Le Bon Paris Sel Réduit et Recettes (Bio, Broche, Vapeur et Fumé), soit 25 millions d’emballages par an, sont conçues avec 20% de plastique recyclé ! En 2012, Herta va étendre l’utilisation du plastique recyclé à des emballages de plusieurs autres références Cela représente un engagement de taille pour Herta, comme le souligne Jean-Manuel Bluet, directeur Développement Durable de Nestlé France : «Le pack contenant des matériaux recyclés est une innovation importante car elle permet de réduire la quantité de ressources non renouvelables consommées par Herta, comme le pétrole par exemple. De plus, la présence d’un message sur le recyclé au dos de la barquette sensibilise les consommateurs au geste de tri. Enfin, en réinsérant des matériaux initialement en fin de vie dans le cycle de production d’un produit neuf, Herta contribue pleinement au bon fonctionnement de la chaîne de recyclage, en offrant des débouchés aux recycleurs !»
D’où vient le plastique recyclé contenu dans nos emballages de jambon ? Il est, par exemple, issu du traitement des bouteilles en plastique que le consommateur a jetées dans sa poubelle dédiée aux déchets ménagers recyclables. Les plastiques issus du tri des citoyens sont compactés, puis transportés vers un centre de régénération. Ils sont broyés en paillettes et plongés dans l’eau. Les paillettes et les granulés sont ensuite envoyés au recycleur qui les transforme en nouveaux produits ou emballages.
En faisant le choix d’utiliser des matériaux recyclés, Herta s’impose comme véritable précurseur de la catégorie charcuterie. Cette action a nécessité des investissements humains et financiers importants et montre combien la démarche «Herta s’engage» est plus que jamais au cœur de notre stratégie.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support