La capsule à café est le 1er marché de Vegeplast. La société en fabrique 100 millions par an, et déclare une capacité industrielle de 400 millions. Une belle performance après trois ans et demi puisque c’est en 2010 qu’elle lance ses premières capsules biodégradables.

40 marques se disputent un marché de 2 milliards de capsules compatibles Nespresso/an, selon le pdg d’Ethical Coffee Company qui est client (et un des actionnaires) de Vegeplast.

Texte AlternatifC’est la nouvelle forme de la capsule qui assure sa compatibilité avec toutes les machines Nespresso. Elle est toujours biosourcée (à partir d’amidon issu de céréales), biodégradable et compostable. Pour atteindre ce résultat, Vegeplast a réalisé toute une batterie de tests avec les dix versions de machines Nespresso existant sur le marché. Les tests ont été effectués à chaque fois avec une série de 100 capsules.

Outre cette compatibilité, la nouvelle forme qui présente un dôme arrondi augmente aussi la contenance, de +10% par rapport à la version précédente. Elle offre aussi une meilleure pression (résiste à 8 bars) «pour une meilleure extraction des arômes du café» indique Vincent Pluquet.

La nouvelle capsule apporte également une meilleure barrière à l’oxygène. «Cette parfaite étanchéité augmente le temps de conservation du café qui est au Texte Alternatifmoins de 45 jours» précise le pdg de Vegeplast. La nouvelle version de cette capsule sera disponible à partir de juin.

Autre nouveauté annoncée par Vegeplast: l’EcoCapsule® compostable à remplir soi-même. La capsule reste la même. Elle se referme avec un opercule autocollant qui se fixe avec un petit accessoire fourni avec.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support