Texte AlternatifOutils de soin précis, pratiques et, aujourd’hui, sécurisés, les seringues pré-remplies de formes liquides ou de gels pèsent un poids déjà important sur le marché mondial des traitements par injection - plus de 2 milliards d’unités en 2015, dont la plus grosse part est commercialisée en Europe de l’Ouest et aux Etats-Unis -, qui devrait encore doubler d’ici 2020. Beaucoup d’éléments plaident, il est vrai, en faveur des seringues pré-remplies. Le dosage est précis et les risques potentiels d’erreur limités, surtout en cas d’auto-administration. La mise en œuvre est rapide car les seringues sont prêtes à l’emploi, et les gains de temps non négligeables. L’utilisation est très facile, quel que soit le circuit de soins. Et beaucoup de molécules peuvent être concernées, qu’elles soient conventionnelles ou d’origine biotechnologique.

Se positionner le plus tôt possible
Les sous-traitants pharmaceutiques ont donc tout à gagner à être présents sur ce marché en plein essor. D’autant plus que les demandes ne manquent pas. Le ticket d'entrée est toutefois élevé. Il leur faut se positionner sur un maximum de familles de produits mais avec des volumes suffisamment importants pour justifier les investissements conséquents. Un des leaders aux USA, avec des produits biologiques, Catalent Pharma Solutions est aussi très présent en Europe sur les marchés de l’héparine et des vaccins. «Le marché européen est très important pour notre activité de remplissage de seringues» indique Chris Halling, directeur de la communication pour le siège européen. «Nos deux sites concernés, à Limoges et à Bruxelles, totalisent une capacité nominale de 175 millions d’unités par an. Les trois lignes Inova installées peuvent, en effet, atteindre des cadences horaires élevées, de 12 000 à 18 000 seringues à 1 chambre, en verre ou en plastique».

Extrait de la revue n° 613 - Novembre 2016. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support