C’est également un taux élevé de spécialistes venus de 168 pays qu’a enregistré interpack. Ce qui a permis de concrétiser des contrats «souvent à sept chiffres» font savoir les organisateurs.

Le sondage d’évaluation réalisé lors du salon indique que presque 98% des personnes interrogées sont satisfaits ou très satisfaits de leur visite.

«Leur intérêt s’est porté sur tous les secteurs d’interpack, le thème de la production des matériaux de conditionnement ayant rencontré un intérêt nettement plus grand que lors de la manifestation précédente».

Tendances à la pointe : numérisation, industrie 4.0 et durabilité
La numérisation dans le cadre du processus de production vers des applications de l’industrie 4.0 a été également une tendance forte.

Une grande place a été faite au design modulaire des machines de conditionnement et des lignes de processus «pour réduire la complexité de la production et atteindre la plus grande flexibilité possible dans la modification des volumes de lots ou les variantes de produits».

L’amélioration des ressources, autant dans le matériau employé et la réduction des épaisseurs que dans le processus de production, a été également importante. Les matériaux de conditionnement alternatifs gagnent aussi du terrain, notent les organisateurs du salon.

Congrès Save Food et innovationparc
Six ans après la fondation de Save Food, cette initiative a grandi jusqu’à devenir une large alliance de plus de 850 membres internationaux issus de l’industrie, de fédérations, d’ONG et d’organismes de recherche, souligne interpack.

Les partenaires Save Food Messe Düsseldorf et FAO ont signé dans le cadre du congrès un mémorandum d’entente afin de déterminer leur collaboration pour les quatre ans à venir. «C’est un signe distinctif absolu de l’interpack de miser sur des thèmes spéciaux attrayants. C’est pour cela que nous nous réjouissons beaucoup de pouvoir continuer à nous engager à l’avenir contre les pertes et le gaspillage de denrées alimentaires ensemble à notre partenaire la FAO et en collaboration avec l’industrie et d’autres partenaires.
Ainsi, nous nous engageons pour une bonne cause, et nous communiquons également le potentiel dans ce domaine de l’industrie du conditionnement et des processus apparentés» explique Werner Matthias Dornscheidt, président de la gérance de Messe Düsseldorf.

Components : le nouveau concept très bien accueilli
Le concept retravaillé pour 2017 de la «components - special trade fair by interpack» a été très bien accueilli par les visiteurs. En plus, ceux-ci étaient de très haute qualité, selon les retours des exposants très satisfaits. «Positionner à présent, après son début en demi-teinte il y a trois ans, la deuxième components à un emplacement central du parc des expositions et la faire avoir lieu en même temps que toute l’interpack était le bon choix. Nous ne doutions de toute façon jamais de l’importance du thème, après tout l’industrie sous-traitante de composants et logiciels pour la technologie de conditionnement et de processus joue un rôle important dans la numérisation des processus de production, jusqu’aux approches de l’industrie 4.0. À l’avenir, nous établirons donc la components également aux salons étrangers de l’interpack alliance» commente Bernd Jablonowski, Global Portfolio Director Processing & Packaging à Messe Düsseldorf.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support