Les matériaux sélectionnés - microfibrilles de cellulose (MFC), lignosulfonate de sodium (LS ou NaLS) et cellulose en poudre (CP) - peuvent servir à fabriquer des hydrogels aqueux compatibles avec l'impression 3D (extrusion) et dont la formulation a été optimisée pour le procédé de pyrolyse.

L'effet de la température et de la composition des mélanges sur ce dernier a été exploré. La cinétique et la nature des émissions ont été caractérisées par thermogravimétrie couplée à une spectrométrie de masse. À partir de ces données, des modèles cinétiques multi-composés ont été proposés pour décrire les vitesses réactionnelles observées.

De plus, les paramètres du procédé d'impression 3D par extrusion ont été optimisés afin de permettre la mise en forme, avec une excellente définition, de structures de géométries complexes à base de précurseurs de carbone.

Le Laboratoire Génie des Procédés Papetiers (LGP2) est une unité mixte de recherche (UMR 5518) associant le CNRS, Grenoble INP et l'Agefpi comprenant trois équipes : Bioraffinerie : chimie et éco-procédés - Matériaux biosourcés multi-échelles - Fonctionnalisation de surface par procédés d'impression. La recherche du LGP2 est en lien avec les attentes sociétales en particulier dans les domaines du développement durable (chimie verte, procédés propres, recyclage, matériaux biosourcés, énergies renouvelables) et de la traçabilité & sécurité (matériaux fonctionnels, papiers et emballages intelligents.

Grenoble INP-Pagora, École internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux, certifiée Qualité Sécurité Environnement et engagée dans le développement durable, forme des ingénieurs socialement responsables pour les secteurs liés à la chimie verte, au papier, à l'impression, à l'emballage, aux biomatériaux et à l'électronique imprimée.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support