En éliminant les emballages non conformes et en optimisant les réglages, elle réduit ainsi les déchets, les coûts et la main-d’œuvre liés aux contrôles et à la conformité, explique Bobst.

Texte AlternatifAvec le système, le contrôle de la qualité étant effectué automatiquement, l’opérateur peut donc se concentrer sur d’autres tâches, comme la préparation du prochain travail.

Chaque emballage est scanné des deux côtés ; les gaps avant et arrière de chaque boîte sont affichés sur un écran pratique pour l’opérateur. Si le curseur est vert, la boîte est conforme aux spécifications ; s’il est rouge, la boîte est rejetée.

Le système affiche les statistiques relatives aux derniers travaux effectués. Si des boîtes ont été évacuées, le Premium Gap Control indique les causes. «Ces informations permettent à l’opérateur de peaufiner les réglages de la machine et d’obtenir immédiatement de meilleurs résultats» précise le constructeur suisse.

Présent dans plus de 50 pays, Bobst possède 12 sites de production dans 8 pays et emploie plus de 5 000 personnes dans le monde. Il a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de CHF 1,45 milliard en 2016.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support