« Avec une feuille de route aussi ambitieuse, il est important que la France soit prĂ©sente dans cette opĂ©ration » a dĂ©clarĂ© Arnaud Brunet, directeur gĂ©nĂ©ral de BIR. Une campagne de communication digitale et mĂ©diatique a Ă©tĂ© engagĂ©e avec des quiz et sondages sur les rĂ©seaux sociaux, twitter et facebook pour toucher le plus grand nombre.

En France, le Global Recycling Day est notamment relayé par la Fédération des Entreprises du Recyclage (Federec). Et comme l’a expliqué son vice-président Jean-Luc Petithuguenin, le XXè siècles a été le siècle des matières extractibles, le XXIe sera celui du recyclé.

Cette journée vise tous les déchets et pas seulement les déchets d’emballages qui représentent 15% de la poubelle.

Parmi les professionnels présents au lancement de cet événement, certains ont expliqué la nécessité de généraliser l’éco-conception des produits afin de simplifier ensuite leur recyclage et d’autres ont souligné combien il était nécessaire d’affecter la TGAP à l’Economie circulaire.

Cette journée est l’occasion pour les professionnels du secteur de rappeler que l’industrie du recyclage permet d’économiser 700 millions de tonnes d’émissions de CO2 par an dans le monde, dont 22,5 millions en France (source BIR-Federec).

Selon Jean-Luc Petithuguenin, « notre pays n’est pas en retard, il est mĂŞme en avance au niveau technologique ». Une industrie qui « se porte bien », donc, et qui met en avant les dĂ©chets comme Ă©tant une « 7ème ressource », s’ajoutant Ă  celles du XXème siècle : les ressources minĂ©rales, fossiles et agricoles. Le Global Recycling Day se tiendra tous les ans et Ă  l’échelle internationale afin de changer l’image de l’industrie, expliquer et sensibiliser le public au recyclage des dĂ©chets.

"Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support''