Avec une part de marché en GMS de 28,3% en volume et un CA de 936 millions d’euros en 2017, Kronenbourg explique son succès grâce à la demande en bières blondes (nouveaux lancements en mai), en bières de spécialité sans alcool, de dégustation et aromatisées.

« Il y a 7 ans en France, une bière sur 10 faisait partie d’un de ces trois segments, soit 10,2%. L’année dernière, les bières de spécialités représentaient 27,5% de la production totale, soit 1 bière sur 4 » indique João Abecasis, pdg de Kronenbourg SAS.

Le groupe estime avoir contribué à ce dynamisme. Alors même que le marché des bières sans alcool a progressé de +10,6%, celui des aromatisées de +11,2% et celui de dégustation de +11,9%, les ventes de Kronenbourg observent, respectivement dans les mêmes secteurs, une augmentation de ses ventes de +30% pour sa référence Tourtel Twist, +14,7% avec Skoll et + 24,5% pour Grimbergen.

Pour accompagner ces évolutions, Kronenbourg accentue la diversification de son portefeuille en lançant cinq nouvelles références. Les trois premières, représentant les trois marchés porteurs de la marque, sont destinées à la GMS (Skoll caïpiroska, Tourtel Twist façon mojito et Grimbergen Héritage de l’Abbaye).

Les deux autres, Tourtel Twist framboise et Grimbergen Triple Abbaye, sont vendues uniquement en CHD. Un marché qui progresse, certes, mais qui n’est pas encore à son maximum selon J. Abecasis. Car si la bière sans alcool représente 2% du marché de la bière en France, sa part s’élève aux alentours de 10% en Espagne et en Allemagne. « On pourrait multiplier par cinq nos résultats sur ce segment » avance le pdg.

Kronenbourg SAS renforce également ses partenariats avec des brasseurs indépendants régionaux (la brasserie Pietra en Corse et la Brasserie du Pays Basque) et internationaux (Brooklyn et Guinness, brasseries respectivement américaine et irlandaise).

Investissement. Le groupe enregistre une évolution de +8% dans ses investissements comparés à ceux de 2016, avec notamment 23 millions d’euros qui seront consacrés à la modernisation des lignes de production de sa brasserie à Obernai.

"Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support''