Texte AlternatifAvec la progression de réduire les impacts environnements et l’engagement des sociétés dans une économie circulaire, le marché du recyclage devrait quasiment doubler d’ici 2025, estime le groupe. De 13% en 2015, la matière recyclée devrait atteindre 20% en 2025, tandis que la matière vierge passera de 89% à 80% au cours de cette même période. Le secteur de l’emballage notamment est le plus important consommateur de plastiques dans le monde. Il représente entre 25% et 30% de la demande selon les pays, et quasiment 40% de la demande pour l’Europe. Il est suivi de près par le secteur de la construction et l’industrie automobile. Dans ce contexte, Veolia veut structurer une filière industrielle de recyclage des plastiques pour offrir une alternative à la matière vierge. Parmi les six usines de transformation qu’il possède en Europe, le groupe, présent au Royaume-Uni, propose du rPEHD, apte au contact alimentaire. Et au Pays-Bas, il recycle le PP. De l’autre côté de la Manche, le site de Rainham qui réceptionne 56 000 tonnes de bouteilles en plastique en mélange les trie selon les grades : PET, PP, PEHD notamment. Il livre ce dernier au site de Dagenham qui réceptionne du PEHD en provenance de d’autres sources. Avec une capacité annuelle, le site recycle ce matériau et produit du rPEHD apte contact alimentaire. Un grade qu’il revend aux embouteilleurs. Au Pays-Bas, le groupe traite avec le site de Vroomshoop, 29000 tonnes de polypropylène (PP) dont 2800 tonnes en provenance du Royaume-Uni et 1300 tonnes d’Allemagne. La capacité de l’usine devrait passer cette année à 45 000 tonnes de PP. Le PP recyclé, pour le moment, ne peut être utilisé pour un contact alimentaire. Il sert à la fabrication des aspirateurs de Philips.

Extrait de la revue n° 626 - Mars 2018. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support