Pour le CNE : «l’objet de ce dossier est de montrer que l’emballage français représente une industrie d’avenir ; une industrie importante, innovante, très impliquée dans le développement durable, excellente au niveau mondial, engagée tout naturellement dans l’économie circulaire».

Ces différentes thématiques sont abordées avec celle de la formation et des matériaux. L’emballage est également analysé à travers ses différentes caractéristiques et ses fonctionnalités. Un large chapitre est consacré à l’emballage et au Développement durable à travers l’éco-conception, le réemploi, le recyclage, notamment.

Sous le titre «Excellence», le dossier du CNE aborde l’emballage à travers différents secteurs d’application pour analyser l’interaction contenant-contenu et la maîtrise de ce couple qui permet de commercialiser les produits répondant à un certain nombre d’exigences : protection, conservation…

L’emballage en France consacre sous le titre «Economie circulaire» l’emballage dans sa dimension d’ancrage territorial. L’examen des cartes de l’implantation des industriels de l’emballage montre un large maillage de l’hexagone.

Le document du CNE se termine avec la présentation de la carte d’identité de l’emballage et les différents acteurs de la chaine de valeur emballage. Ainsi qu’un examen de ses atouts et de ses faiblesses avec une image de l’emballage qui se dégrade. Aussi nous ne pouvons que souscrire au constat du CNE :

«Une industrie dispersée qui n’a jamais su se réunir à l’intérieur d’une fédération unique : pas de prise de parole, pas de ressources pour positiver l’emballage».

L’emballage en France

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support