Sur les 26 projets retenus et qui ont bénéficié d’une aide globale de 6 M€, 1/3 concerne l’emballage. Parmi les lauréats de ce secteur, citons notamment Coveris Flexibles, Coveris Rigid et Storopack France.

Globalement, le dispositif devrait permettre de générer une augmentation de capacité d’incorporation de 80 000 tonnes de matières plastiques recyclées d’ici trois ans.

Selon l’Ademe, il a permis de faire émerger des dossiers particulièrement innovants. Certains ont l’ambition d’incorporer de la MPR dans de nouvelles applications, voire même d’intégrer certaines résines recyclées qui ne connaissent pas ou peu de débouchés actuellement.

Une liste complémentaire de 15 projets a également été établie, pour lesquels le financement sera décidé fin 2018 ou début 2019.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support