En Europe, le chiffre d’affaires a progressé de 0,8%. Les variations de taux de change ont eu un impact négatif de 0,7%, principalement lié à la dépréciation du Rouble russe et du Hryvnia ukrainien par rapport à l’Euro. A taux de change constants et hors l’impact d’IFRS15, la croissance organique de 5,0% s’explique par la hausse des volumes et des prix dans la plupart des pays. L’EBITDA ajusté a progressé de 12,1% (+12,7% à taux de change constants), tiré par une activité soutenue et par l’amélioration de notre performance industrielle.

En Amérique du Sud, la baisse de 6,6% du chiffre d’affaires résulte de l’évolution négative des taux de change, principalement le Peso argentin et le Réal brésilien contre l’Euro. A taux de change constants, l’augmentation de 17,8% est liée à la bonne orientation des volumes – notamment au Brésil ainsi qu’à la hausse des prix dans un contexte inflationniste.

L’augmentation du BFR liée à la saisonnalité de l’activité pèse sur le cash-flow opérationnel au 1er trimestre, qui s’établit néanmoins à 3,0 millions d’euros contre -26,8 millions au 1er trimestre 2017.

Pour le reste de l’annĂ©e, Verallia confirme son objectif de croissance du chiffre d’affaires et de l’EBITDA ajustĂ© ; la marge d’EBITDA ajustĂ© devrait continuer Ă  croĂ®tre et le dĂ©sendettement se poursuivre. En 2018, les capex rĂ©currents reprĂ©senteront environ 8% du chiffre d’affaires (soit 200 millions d’euros).

Le groupe a déclaré un CA de 2,5 milliards d’euros en 2017, compte environ 10 000 collaborateurs, et 32 usines verrières dans 11 pays.

"Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support''