Le procédé consiste à recycler par dépolymérisation les déchets en fin de vie et post-industriels de PMMA en matières premières de qualité.

Le PMMA (polymĂ©thacrylate de mĂ©thyle), Ă©galement appelĂ© « verre acrylique », peut ĂŞtre rĂ©gĂ©nĂ©rĂ© en son monomère d'origine et ainsi d’être rĂ©introduit dans le processus de fabrication de nouvelles rĂ©sines. Aujourd’hui seule 10% de la production europĂ©enne de PMMA est collectĂ©e pour ĂŞtre recyclĂ©e ; et les processus de recyclage actuels traitent plus particulièrement les rebuts de fabrication. Or, la majeure partie du flux des dĂ©chets concerne les produits en fin de vie qui sont soit exportĂ©s, soit enfouis ou incinĂ©rĂ©s.

Le projet européen, d’une durée de quatre ans, réunit 13 partenaires de six pays différents représentant toutes les étapes de la chaîne de valeur du PMMA. Il bénéficie d’un financement européen de 6,6 M€ alloué par Horizon 2020, le programme de recherche et d’innovation de l’Union européenne.

le comité de direction de MMAtwo est placé sous la présidence d’Arkema en la personne de Jean-Luc Dubois, directeur scientifique. La réunion de lancement de ce projet s'est tenue à Bruxelles en présence de tous les partenaires ce jeudi 25 octobre.

"Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support''