Texte AlternatifDes informations sur l’emballage pourraient y être intégrées. La démarche présentée comme étant de «grande envergure» se veut avant tout collective. Reste que «alimentée» par les marques elles-mêmes, on peut s’interroger sur l’accueil que va lui réserver le consommateur.

Num-Alim, qui se veut une plateforme numérique de «données ouvertes, fiables et exhaustives sur les produits alimentaires», est issue du travail collectif de l’ANIA, du Fonds Français pour l’Alimentation et la Santé (FFAS), la Fondation Avril, représentant de l’amont agricole et GS1, l’organisme des standards (codes à barres, QR code).

Texte AlternatifNum-Alim sera renseignée directement par les fabricants, tout comme l’étiquetage obligatoire sur les produits, et rassemblera des « données vérifiées » et mises à jour en temps réel sur tous les produits alimentaires en établissant leur carte d’identité numérique, rassemblée au sein d’un catalogue numérique unique qui agrègera une multitude d’autres d’informations comme les modes de production, la notation Nutri-Score, les labellisations, l’empreinte environnementale, etc.

Les données de Num-Alim seront ouvertes à tous ceux qui voudront les analyser, les interpréter et les publier (scientifiques, plateformes, startups, citoyens…). Elles pourront servir de base de référence fiable pour de nouvelles applications mobiles.

La plateforme offrira également un grand nombre de services personnalisés : aide aux achats alimentaires, associations d’aliments, préparation de repas équilibrés… Elle n’exclut pas d’y intégrer les données sur l’emballage et sa contribution à l’économie circulaire.

Au-delà des seuls consommateurs, ce sont tous les maillons de la filière alimentaire qui pourront bénéficier de Num-Alim, et notamment les agriculteurs pour faire connaître leurs pratiques culturales, les PME/TPE mieux faire connaître les spécificités de leurs productions et améliorer leur visibilité auprès des enseignes de la grande distribution, qui, quant à elles, verront leur sourcing produit facilité.

Extrait de la revue n° 634 - Décembre 2018/Janvier 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support