Texte AlternatifLe marché se concentre davantage via des acquisitions, ce qui nécessite une supply chain plus optimisée. Le packaging ne déroge pas à cette règle, tout en préservant ces hauts niveaux de qualité. Emmanuel Pascart, qui a rejoint DS Smith Packaging en 2014, s’est lancé dans la création d’une division de marché pour apporter des solutions spécifiques aux attentes uniques du marché pharmaceutique et des équipements médicaux dans le monde entier. «Pour atteindre une satisfaction client augmentée, il a fallu mettre en place un mode de fonctionnement basé sur quatre piliers : l’expertise au travers de notre offre et dans nos usines, des ressources dédiées garantes de cette expertise, un pilier marketing et surtout le pilier client, centre névralgique de cette approche».

Texte AlternatifUne expertise augmentée en Europe : la première certification pharma PS 9000. En Europe, les équipes ont été renforcées avec l’arrivée de nouveaux directeurs grands comptes issus du monde Pharma et des dispositifs médicaux, et le portefeuille client s’est élargi. «Nous travaillons sur de nouveaux partenariats sur une durée des projets de 3 ans minimum, ce qui nous permet de mettre en place de vraies stratégies d’amélioration continue et de structurer nos actions en Europe mais aussi jusqu’en Chine et aux Etats-Unis» explique E. Pascart, Head of Pharma & medical Business Unit-DS Smith.

L’expertise est un pilier fondamental, tant au sein des usines qu’à travers la gamme de solutions dédiées pharma. Cette expertise associe à la fois des exigences qualité, au sein des usines, et une montée en puissance du savoir-faire de la division sur des besoins d’optimisation liée à la «supply chain» autour de l‘emballage.

En terme de qualité, l’équipe a décidé d’amorcer l’implémentation de la certification PS 9000 sur un site pilote au Royaume-Uni. «Même si le Brexit nous pose question, le Royaume-Uni est un marché qui regroupe de nombreux acteurs, c’est pourquoi nous avons décidé d’atteindre cette nouvelle étape dans ce pays» précise celui qui est à la tête de la BU Pharma & medical.

Mi-2018, le site de Neath, situé au sud du Pays de Galles, a été choisi pour être certifié PS 9000. Une certification globale de l’emballage pharmaceutique fondée sur des exigences en termes qualité, contrôle, rapports, et traçabilité. Cette certification fait donc de Neath un site habilité à produire des étuis pour le secteur pharmaceutique. «Cela confirme la culture d’amélioration continue du site et devrait rassurer nos clients potentiels et existants, que nous travaillons selon les normes les plus élevées» explique Lyndon Powell, le directeur général de l’usine.

Un site slovène spécialisé dans l’étui pharmaceutique. A l’autre bout de l’Europe, le groupe a renforcé le savoir-faire de l’usine Rakek, située en Slovénie, qui apporte une expertise approfondie dans la fabrication des étuis pharmaceutiques avec impression offset et emballage laminé.

DS Smith a investi dans des équipements spécialisés pour répondre aux standards de qualité exigés dans le secteur pharma. «Nous utilisons le système Pixel Proof qui compare la disposition du produit avec le fichier d’origine, et détermine des éventuelles incohérences comme la précision et la hauteur des points braille» explique E. Pascart. La précision étant cruciale, les spécifications sont suivies de façon stricte puisque le produit, ainsi que son emballage, doivent être approuvés par les autorités. Les erreurs ne sont donc pas permises.

En route pour l’Amérique du Nord. L’unité Pharma surfe sur la vague des acquisitions que le groupe génère depuis quelques années et qui renforce son savoir-faire. Le dernier développement significatif - deux rachats aux Etats-Unis - a rajouté 16 sites de production sur la carte du Massatschussetts jusqu’à la Caroline du Sud. Celui qui dirige la BU s’est rendu là-bas pour mettre en place la stratégie et structurer l’approche interne. DS Smith Pharma compte désormais des experts qui travaillent sur une dizaine de projets en cours. Le site de DS Smith à Holly Springs semble être particulièrement bien positionné pour devenir un « hub Pharma », dans une région où de nombreuses sociétés pharmaceutiques et médicales ont leurs sièges ou leurs sites de production.

Extrait de la revue n° 634 - Décembre 2018/Janvier 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support