Texte AlternatifLes barquettes noires du secteur des plats cuisinés/traiteurs représentent environ 12 000 tonnes/an. Aujourd’hui, ces barquettes ne sont pas recyclées car non détectées par les systèmes de tri optique infrarouge (IR) des centres de tri. En cause : le noir de carbone utilisé qui absorbe les rayonnements IR. Dans ce programme, plusieurs projets recherchent des solutions. Parmi eux :

• Le fabricant d’emballage pour le marché des plats cuisinés Faerchplast a développé un masterbatch adapté, sans présence de noir de carbone, mais présentant le même aspect esthétique qu’une barquette PP avec noir de carbone. Les résultats des tests de reconnaissance effectués sur 10 000 barquettes PP avec les équipements usuellement utilisés en centre de tri ont été concluants.

• Le projet de Fleury-Michon a exploré des solutions de substitution avec des formulations de colorants qui permettent d’être identifiées par les systèmes de détection au centre de tri. Des travaux prometteurs, mais avec un surcoût économique non négligeable (> 8,5%) qui constitue un frein à l’aboutissement de ce projet.

Extrait de la revue n° 634 - Décembre 2018/Janvier 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support