L’objectif d’une telle étude est de mesurer, pour un marché donné, le poids des principaux sites en fonction, non pas du nombre de visiteurs, mais de celui du nombre de personnes qui ont réellement commandé sur chacun des sites observés, explique la Fevad. Cette étude a été menée sur pas moins de 9 marchés représentatifs des principaux secteurs du e-commerce.

1. La mode reste le 1er marché e-commerce en France par le nombre d’acheteurs, avec 45% des répondants qui déclarent avoir acheté au moins un produit de la catégorie au cours des 6 derniers mois. Le trio de tête est composé d’Amazon (37,5%), Vente-privée (23,1%) et de La Redoute (15,7%), suivie de près par Showroomprivé.

2. Secteur des produits culturels, deuxième marché internet en nombre d’acheteurs, voit s’affronter Amazon et Fnac en tête du classement. Les deux sites arrivent largement en tête du classement avec respectivement 62,3% et 42,6% des e-acheteurs.

3. Réservations hébergements, séjours : 3ème secteur e-commerce, derrière la mode et les produits culturels.

4. Produits électroniques et électroménager : 4è secteur avec Amazon qui creuse l’écart (65,5%). Il s’agit de la catégorie dans laquelle Amazon dispose de la plus forte pénétration. Et c’est aussi celle où l’écart entre le leader et ses concurrents est la plus conséquente. Les principaux rivaux d’Amazon s’appellent Cdiscount, Fnac et Darty. Vente-privée vient compléter ce top 5. Les produits électroniques et l’électroménager restent la 4ème catégorie la plus populaire auprès des e-acheteurs (29,7%).

Texte Alternatif5. Beauté santé : Amazon et Yves Rocher dans un mouchoir de poche. Amazon se place cette année juste devant Yves Rocher. Les deux leaders se tiennent dans un mouchoir de poche avec respectivement 23,9% et 23,7% des acheteurs en ligne. La troisième place est occupée par Rakuten qui devance désormais Séphora.
Pas moins de trois sites de ventes événementielles se disputent la deuxième partie de ce top 10. Et c’est Showroomprivé qui, cette fois, arrive en tête (9,3%) devant Vente-privée (7,3%) et Beauteprivee (5,9%).
La taille de ce marché, en nombre d’e-acheteurs, continue de progresser (28,5%). Il talonne désormais celui des produits techniques et électroménagers. Contrairement à d’autres secteurs, ce marché reste pour l’instant majoritairement contrôlé par les sites spécialisés.

Texte Alternatif6. Alimentation & PGC : Leclerc loin devant les autres. Sur ce marché, le site E.Leclerc.drive fait la course en tête, loin devant ses concurrents. Un quart des acheteurs en ligne déclare avoir commandé sur le site au cours des six derniers mois (25,9%). Amazon se hisse à la deuxième place (15,4%) devant Carrefour. A noter que la catégorie est largement dominée par les enseignes de la grande distribution qui occupent 8 places sur 10, ce qui confirme les résultats d’une autre étude, sur cet univers de produits, que nous publions tous les ans avec Nielsen. Le seul pure-player présent dans ce classement, en dehors d’Amazon, est Vente-privée qui pointe en 8eme position.

7. Meuble & décoration : 2 pure-players en tête. Le secteur du meuble et de la décoration continue de se développer sur internet (19,96). Les deux premières places du Top 10 des sites plébiscités par les internautes pour leurs achats sont occupées par Amazon (27,43) et ikea (16,02) suivi de près par Cdiscount (15,53). La Redoute, se classe en 4ème position et Conforama à la 5ème place. A noter le score de vente-privee.com qui est à égalité avec l’enseigne spécialisée Maisons du Monde. Pure-players et retailers se partagent à parts égales ce top 10.

8. Billetterie en ligne : Bataille entre spécialistes et généralistes. La Fnac occupe le haut du classement, avec plus de 14 points d’écart sur son challenger Tickemaster (13,04).

9. Marketplaces : AliExpress dernier venu et déjà 5ème du classement. La place de marché d’Amazon (30,12) domine la catégorie face à ses challengers : Cdiscount.com (8,81%) suivie de très près la marketplace de l’enseigne Fnac. A noter la cinquième place détenue par le chinois AliExpress derrière Rakuten et devant ebay, et la présence de Conforama et Darty dans le top 10, preuve que les marketplaces ne sont plus l’apanage des pure-players et qu’elles intéressent de plus en plus les sites d’enseignes magasins.

L’étude de la FEVAD confirme également la popularité des marketplaces. Un e-acheteurs sur quatre a commandé sur une marketplace au cours des 6 derniers mois.

Texte AlternatifEn 2018, 92,6 milliards d’euros ont été dépensés sur internet. La dynamique s’est maintenue pour le e-commerce en 2018 avec une progression de 13,4% malgré un fléchissement de la croissance sur le mois de décembre dû au contexte social (Gilets Jaunes) avec une hausse de +8% (vs +16% au mois d’octobre et +14% au mois de novembre). L’impact de ce ralentissement sur le chiffre d’affaires annuel du e-commerce est estimé à 0,7 point de croissance soit environ 600 millions d’euros.

En 2018, 1,5 milliard de transactions a été enregistré, avec un panier toujours en baisse. Le montant moyen des transactions avoisine les 60 euros, soit 5 euros de moins sur un an. La baisse amorcée depuis 2012 se poursuit. Elle reflète une évolution des comportements d’achat sur internet qui concernent de plus en plus des produits du quotidien. Elle continue par ailleurs d’être compensée par l’augmentation de la fréquence d’achat. Cela entraîne un bond du nombre de transactions avec plus de 1,5 milliard de commandes enregistrées soit +20,7% par rapport à 2017.

La création de sites marchands est en augmentation de 12,6% sur un an, soit 21 800 sites supplémentaires et près de 200 000 sites marchands actifs.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support