La croissance de Verallia est portée par une amélioration du couple volume/mix ainsi que des hausses de prix de vente nécessaires pour compenser la hausse du coût de l’énergie ainsi que d’autres coûts d’exploitation, déclare le groupe.

Texte Alternatif• En Europe, le chiffre d’affaires en données publiées était en recul à -0,3% et a progressé de 3,8% à taux de change constants et hors IFRS15. La croissance est tirée par la hausse du couple volume/mix et des augmentations de prix de vente réalisées dans la plupart des pays. En Europe, l’EBITDA ajusté a progressé de 11,1% (11,8% à taux de change constants) et s’établit à 467 M€. Cette performance reflète la hausse des ventes dans la zone ainsi qu’une amélioration de la productivité des usines.

• En Amérique du Sud, la baisse de -17,1% du chiffre d’affaires en données publiées résulte de l’évolution négative des taux de change issue principalement de l’Argentine. Toutefois, l’Amérique du Sud affiche une croissance dynamique de 19,1% à taux de change constants et hors IFRS15, grâce à un bon niveau d’activité, notamment au Brésil, ainsi que des hausses des prix dans un contexte fortement inflationniste, principalement en Argentine. 
En Amérique du Sud, l’EBITDA ajusté a reculé de -8,4% en 2018 pour atteindre 77 M€ (vs. 84 M€ en 2017), pénalisé par la dépréciation significative du peso argentin et dans une moindre mesure du real brésilien. A taux de change constants, l’EBITDA ajusté ressort en forte hausse de +27,9%, traduisant la bonne orientation de l’activité au Brésil, les hausses de prix de vente pour contenir la forte inflation ainsi que l’amélioration globale de la performance industrielle.

Texte AlternatifLe cash-flow opérationnel du groupe atteint 301 M€ par rapport à 328 M€ en 2017. Ce recul est essentiellement dû à une légère hausse du besoin en fond de roulement d’exploitation attribuable à une augmentation des stocks en deuxième partie d’année, indique le groupe.

L’endettement net s’est réduit de 141 M€ pour atteindre 1 708 M€ à fin décembre 2018, soit 3,1x l’EBITDA ajusté des douze derniers mois, par rapport à 3,7x à fin décembre 2017.

Les améliorations devraient se poursuivre en 2019, a précisé Michel Giannuzzi, pdg de Verallia qui anticipe une croissance de son chiffre d’affaires ainsi qu’une amélioration de sa marge d’EBITDA malgré les défis auxquels l’industrie de l’emballage en verre pourrait faire face en raison de la hausse du coût de l’énergie et des matières premières ; et de potentielles incertitudes macro-économiques et géopolitiques, en particulier en Amérique du Sud.

Malgré cet environnement, Verallia poursuit sa stratégie qui devrait lui permettre d’atteindre les objectifs suivants (*) : croissance positive du chiffre d’affaires organique et de l’EBITDA ajusté et augmentation de la marge d’EBITDA ajusté en %.

Verallia a produit 16 milliards de bouteilles et pots en verre. et compte 32 usines verrières dans 11 pays.

(*) Basés sur les principes comptables de 2018.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support