Selon Euromonitor International/VDMA, les ventes de viande en volume sont créditées d’une hausse de 10% au niveau mondial sur la période 2017-2022, pour un tonnage qui était de 229 527 en 2017.

L’Europe occidentale est la seule région qui devrait voir son volume de ventes baisser de 1%, (le tonnage était de 20 640 tonnes en 2017). Toutes les autres régions de la planète prévoient une hausse de leurs volumes (entre 8% et 12%).

Ce qui permet de dire au salon IFFA que le secteur est loin d’être pénalisé par l’évolution des habitudes alimentaires marquée notamment par la montée des végétariens et autres végétaliens. Et de toutes les façons, les modes de conditionnement des steaks végétaux ne diffèrent pas vraiment de celui d’un steak haché, par exemple.

Concernant les machines dédiées à la viande et à l’ensemble de la filière(préparation au conditionnement), la France figure dans le peloton du top 3 où leur commercialisation a été la plus élevée. Derrière les Etats-Unis et la Russie qui affichaient en 2017 (VDMA) respectivement 261 M€ et 124 M€. La France a totalisé 75 M€. En revanche, c’est l’Allemagne (29%) et les Pays-Bas (22%) qui en 2017 ont été les premiers fournisseurs.

Ce qui n’empêchera pas la France de faire valoir son offre avec une quarantaine d’entreprises françaises.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support