Texte AlternatifLes barquettes sont contrôlées par le système puis par rayons X. Les emballages défectueux sont dirigés vers une station de reconditionnement. Le système HSI inspecte jusqu‘à 145 emballages de fromage par minute pour s’assurer de l’imperméabilité
 de leur scellage. Une caméra hyperspectrale Specim FX17 intégrée dans un boîtier en acier inoxydable avec les spots halogènes est chargée de la prise d’image des emballages.

Ce nouveau système d’inspection du scellage hermétique est l’aboutissement d’une étroite coopération entre l’équipe de développement de Minebea Intec d'Aix-la-Chapelle et la fromagerie Bergader. Le point de départ du projet a reposé sur le constat suivant : le scellage hermétique des emballages est essentiel, car seule une étanchéité absolue garantit le calcul correct de la date de péremption du produit. La perméabilité de l’emballage accélère la péremption des aliments conditionnés qui doivent alors être retirés de la vente ou, s’ils sont vendus, faire l’objet de réclamation de la part des clients.

De ce travail d’équipe est né un système de vision avec la caméra de type FX17 du fabricant finlandais Specim et distribuée par Stemmer Imaging. Le point fort d’un système hyperspectral, dénommé HSI pour Hyperspectral Imaging, est sa résolution spectrale : grâce aux propriétés de transmission de la lumière à ondes longues, la présence de petits bouts de fromage ou de corps étrangers au niveau du scellage peut être détectée de façon très fiable, même au travers de films plastiques imprimés. Condition : le film plastique doit être transparent à la lumière dans la gamme SWIR.

Pour la capture d’images HSI, la version finale du système utilise, outre la caméra hyperspectrale Specim FX17, une carte d'acquisition numérique de Teledyne Dalsa, la Dalsa Xtium-CL MX4, ainsi qu’un éclairage linéaire halogène. Les images spectrales obtenues sont d'abord transférées sur le PC industriel prévu à cet effet, puis prétraitées sur le GPU par le logiciel hyperspectral Perception Studio de Perception Park. Le CVB GigE Server, un module de la bibliothèque logicielle de vision Common Vision Blox (CVB) de Stemmer Imaging alimente ensuite les données prétraitées dans le logiciel d'évaluation Sherlock de Teledyne Dalsa pour une évaluation plus poussée.

Ce système a permis d'atteindre la cadence souhaitée d'environ 145 inspections par minute ainsi qu’une fiabilité de près de 100% de détection de défauts au niveau du scellage, indiquent les opérateurs.

Extrait de la revue n° 635 - Février 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support