Texte AlternatifPartie intégrante du dossier d’autorisation de mise sur le marché (AMM) des produits pharmaceutiques, la notice est réglementée sur la forme comme sur le contenu, et doit garantir une lisibilité optimale et la bonne utilisation de la part des utilisateurs. Le fabricant doit répondre au mieux aux besoins de son client en fonction de contraintes industrielles liées à l’agrandissement et la complexité des notices. La réduction des délais, l’optimisation des productions et les conditionnements spécifiques, font également partie des priorités.

La complexité des pliages
LGR Packagingcouvre l’ensemble des besoins : bobines, notices Ă  plat, notices pliĂ©es simples et complexes. La rĂ©duction du grammage du papier notice, jusqu’à 40 Ă  45 g en moyenne aujourd’hui, dĂ©coule de plusieurs Ă©volutions, selon Claudine Poncet, la responsable marketing: l’optimisation des coĂ»ts, la volontĂ© de rĂ©duire l’empreinte Ă©cologique et la recherche de solutions face Ă  la complexification des notices. «La taille des notices va crescendo, et jusqu’à parfois un mètre de longueur» continue-t-elle, du fait de la quantitĂ© croissante d’informations dĂ©livrĂ©es sur le support (textes en plusieurs langues, posologie et risques/bĂ©nĂ©fices plus dĂ©taillĂ©s, schĂ©mas explicatifs, etc.) et de la taille de caractère minimale imposĂ©e par la rĂ©glementation europĂ©enne (minimum Ă©quivalent Ă  du «Times New Roman 9 points») pour assurer la lisibilitĂ© des textes. Le format Ă  plat de la notice est toujours plus grand, mais la taille de l’étui dans lequel est insĂ©rĂ©e la notice n’augmente pas. Pour rĂ©soudre l’équation, les industriels jouent sur le grammage du papier et/ou un pliage plus complexe. «Les notices pliĂ©es croisĂ©es compactes, pouvant aller au-delĂ  de 100 volets, se dĂ©veloppent avec des modèles tels que l’outsert (plis croisĂ©s et point de colle), le tagsert (plis croisĂ©s et adhĂ©sif), le twinsert (deux notices collĂ©es entre elles)» continue-t-elle. Pour rĂ©pondre aux attentes sur les notices complexes, des investissements ont Ă©tĂ© menĂ©s sur les Ă©quipements d’impression et de pliage sur les sites de notices Ă  Pharprint (France, Dreux) et Goldprint (Belgique, Bruxelles). «Nous proposons Ă©galement aux laboratoires et façonniers d’être impliquĂ©s en amont des projets, afin de travailler ensemble sur un plan de pliage optimal et un emballage adaptĂ© aux lignes de conditionnement, prĂ©cise Claudine Poncet. Cela permet d’être Ă  la fois plus efficients et Ă©co-responsables lors de la production des notices et lors de la mise en Ă©tuis sur les machines des clients». Des rĂ©flexions sont en cours sur la notice dĂ©matĂ©rialisĂ©e, mais «le support papier, qui a l’avantage d’être toujours disponible et non soumis Ă  une technologie pouvant ĂŞtre dĂ©faillante, garde de nombreux atouts». En outre et grâce a sa double spĂ©cialitĂ©, LGR propose l’EtuiNotice®, un Ă©tui Ă  l’intĂ©rieur duquel est collĂ©e une notice, Ă  partir d’une ligne dĂ©diĂ©e rĂ©pondant aux standards de contrĂ´le et de qualitĂ© du Japon, et permettant d’optimiser Ă  la fois la gestion des rĂ©fĂ©rences et le conditionnement chez le client.

Extrait de la revue n° 636 - Mars 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support