Texte AlternatifLancée il y a un peu moins d'un an dans une relative discrétion, la thermoformeuse TFS 200 MSV (pour MAP/Skin/Vacuum) d'Ulma Packagingmérite un coup de projecteur dans la mesure où il s'agit de l'une des rares et peut-être même de l'unique machine standard du marché conçue aussi bien pour les barquettes sous atmosphère modifiée (MAP) que pour les conditionnements de type double-peau (Skin) et les emballages sous vide traditionnels (souple-souple). Par rapport à la TFS 200 dont elle est dérivée (420 mm de largeur du film, 360 mm d'avance maximale, 110 mm de hauteur maximale pour l'emballage), cette nouvelle machine opère toujours à partir de deux bobines de films (souple ou rigide) mais ajoute la fonction Skin au sous-vide et au conditionnement MAP qui étaient déjà associables avec une pompe de 100 ou 135 m3/h et une réinjection de gaz optionnelles.

Texte Alternatif«Cette thermoformeuse a été développée à la demande de nos clients, par exemple des producteurs de magrets de canard qui veulent conditionner sous vide à la fois de façon traditionnelle et en Skin, ou encore des salaisonniers habitués aux emballages MAP mais dont les besoins varient en fonction des produits» expose Yves Belzanne, directeur du développement commercial thermo/operculage chez Ulma Packaging France. Selon lui, si cette demande de polyvalence correspond à une niche, elle existe néanmoins un peu partout dans le monde et pas seulement en France. La cible serait en l'occurrence une PME à la production diversifiée et souffrant d'un manque d'espace dans ses ateliers. Auparavant, l'alternative que proposait Ulma Packaging était en effet de choisir entre une themoformeuse classique et une machine Skin (ou Darfresh®). «Pour un salaisonnier tenté par le Skin, il fallait donc investir dans deux équipements et prévoir la place nécessaire. La TFS 200 MSV, elle, met en œuvre les trois procédés sur le même châssis de 4,50 m de longueur».Lancée il y a un peu moins d'un an dans une relative discrétion, la thermoformeuse TFS 200 MSV (pour MAP/Skin/Vacuum) d'Ulma Packagingmérite un coup de projecteur dans la mesure où il s'agit de l'une des rares et peut-être même de l'unique machine standard du marché conçue aussi bien pour les barquettes sous atmosphère modifiée (MAP) que pour les conditionnements de type double-peau (Skin) et les emballages sous vide traditionnels (souple-souple). Par rapport à la TFS 200 dont elle est dérivée (420 mm de largeur du film, 360 mm d'avance maximale, 110 mm de hauteur maximale pour l'emballage), cette nouvelle machine opère toujours à partir de deux bobines de films (souple ou rigide) mais ajoute la fonction Skin au sous-vide et au conditionnement MAP qui étaient déjà associables avec une pompe de 100 ou 135 m3/h et une réinjection de gaz optionnelles.



«Cette thermoformeuse a été développée à la demande de nos clients, par exemple des producteurs de magrets de canard qui veulent conditionner sous vide à la fois de façon traditionnelle et en Skin, ou encore des salaisonniers habitués aux emballages MAP mais dont les besoins varient en fonction des produits» expose Yves Belzanne, directeur du développement commercial thermo/operculage chez Ulma Packaging France. Selon lui, si cette demande de polyvalence correspond à une niche, elle existe néanmoins un peu partout dans le monde et pas seulement en France. La cible serait en l'occurrence une PME à la production diversifiée et souffrant d'un manque d'espace dans ses ateliers. Auparavant, l'alternative que proposait Ulma Packaging était en effet de choisir entre une themoformeuse classique et une machine Skin (ou Darfresh®). «Pour un salaisonnier tenté par le Skin, il fallait donc investir dans deux équipements et prévoir la place nécessaire. La TFS 200 MSV, elle, met en œuvre les trois procédés sur le même châssis de 4,50 m de longueur».

Extrait de la revue n° 636 - Mars 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support