Des matières premières au produit fini, la filière est créatrice d’emplois. Elle représente 128 481 emplois directs et indirects. 18,8% des emplois de l’agroalimentaire en 2018 ont été créés par la brasserie française, soit 600 nouveaux emplois au sein des quelques 1600 établissements (pour 1100 en 2018), principalement de TPE et de PME (99%) réparties sur tout le territoire. Le marché reste toutefois fragile, 65% des entreprises n’atteignent pas encore leur seuil de rentabilité (production de moins 300 hl/an).

Le secteur a cependant investi 190 millions d’euros en installations de production et agrandissements de sites en 2018 (contre 131 millions en 2017). Un endettement record qui traduit sa confiance en l’avenir mais aussi une forte prise de risque qui expose les brasseries françaises.

*Cafés, Hôtels et Restaurants.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support