Il aura la lourde tâche de veiller à ce que cette industrie gagne en compétitivité, à l’heure où en volume, la production de papier français décroît (-2% en 2018 par rapport à 2017). En valeur cependant, le chiffre d’affaire de l’industrie a progressé de 4,5%, en raison de l’augmentation du prix de vente de la plupart des produits. Une hausse expliquée par des coûts énergétiques de plus en plus élevés, ainsi que par la forte demande du marché chinois en matières premières. Dans son rapport d’activité de 2018, la Copacel évoque également les nouvelles habitudes de consommation, qui auront à coup sûr une influence sur la demande en papiers et cartons, à l’heure où les pays occidentaux prônent le développement durable, et où les plastiques à usage unique seront bientôt prohibés.

Extrait de la revue n° 638 - Mai 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support