Texte Alternatif«L’enjeu de demain sera de réinventer les usages de l’emballage. Face à un discours autour du plastique devenu inaudible, faute de sources fiables et d’un trop plein d’informations, parfois contradictoires, nous sommes convaincus qu’il faut nous engager, nous industriels, autour de feuilles de routes communes pour avancer plus rapidement vers cette économie circulaire», a annoncé François Luscan, son pdg. En signant récemment le New Plastics Economy Global Commitment de la Fondation Ellen MacArthur, Albéa montre ainsi son souhait de s’impliquer concrètement pour faire de cette vision une réalité d’ici à 2025.

L’enjeu est, en effet, de fédérer l’ensemble des industriels autour d’une orientation commune, afin que des résultats concrets se dessinent. «L’industrie cosmétique a l’avantage d’offrir des emballages à la fois de qualité et esthétique, qu’il est possible de garder et de transmettre.

Texte AlternatifAlbĂ©a travaille depuis plusieurs annĂ©es dĂ©jĂ  sur cinq axes prioritaires pour amĂ©liorer ses tubes, pompes/sprays et emballages maquillage : rĂ©duire les composants d’un packaging, rĂ©utiliser l’emballage, amĂ©liorer leur recyclabilitĂ©, intĂ©grer des matières recyclĂ©es comme le PCR et travailler au dĂ©veloppement de matĂ©riaux biosourcĂ©s», a expliquĂ© Gilles Swyngedauw, Directeur RSE d’AlbĂ©a. Mais le groupe insiste : cela ne sera possible que grâce Ă  une Ă©conomie collaborative, oĂą partenaires, clients et fournisseurs Ă©changent et travaillent ensemble pour trouver les solutions de demain.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support