Texte AlternatifPour des systèmes de délivrance plus sécurisés et fiables, les nouvelles classes de médicaments biologiques n’ont pas encore pénétré le marché de la voie pulmonaire. Les traitements de l’asthme et de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (COPD) constituent encore le gros du marché des pMDIs et DPIs, avec une croissance tirée par les marchés émergents d’Asie et d’Amérique Latine. L’enjeu actuel pour les fabricants de valves et aérosols est de développer des solutions «clés en main» s’adaptant aux besoins variés de leurs clients laboratoires, au portefeuille mixte. Les axes stratégiques sont l’efficacité, la sécurité et l’observance du patient, en respectant un cahier des charges toujours plus serré (minimisant aussi les pertes de médicament).

Versions clés en main
Parmi les derniers lancements en matière de DPIs, la recherche de simplicité a conduit l’allemand Presspart à développer PowdAir Plus. A base de capsules, il est adapté aux applications d’asthme et de BPCO dans les marchés en développement. Sobre et compact, sa conception novatrice à quatre composants seulement, entièrement plastique (sans métal, ni pièces séparées), minimise les coûts d’assemblage et de fabrication, tout en améliorant la résistance du dispositif pour une utilisation fréquente. Basé sur un design original réalisé par le portugais Hovione Technology, l’inhalateur élégant et portable est aussi intuitif dans son utilisation, selon Presspart. Compatible avec tous les types de gélules (gélatine et HPMC) en taille 3, PowdAir Plus peut être utilisé avec l’ensemble des médicaments en poudre.

Extrait de la revue n° 639 - Juin 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support