Texte AlternatifPorté par l’amélioration du contexte industriel en France et en Europe, le secteur Techniques Industrielles, représenté majoritairement par Bosch Rexroth, a connu «une croissance satisfaisante en 2018», tirée par ses activités hydrauliques et d’automatisation. Grâce à son offre de solutions innovantes pour l’industrie 4.0, la division renforce son positionnement dans ce domaine également. Le groupe poursuit, par ailleurs, ses chantiers et investissements. Depuis 2014, le groupe accompagne ses sites dans leurs projets de diversification. A Mondeville par exemple, primé «Usine de l’année» en 2017, par l’Usine Nouvelle, le site spécialisé dans l’activité de sous-traitance électronique, se forge progressivement une expertise de l’internet des objets. Il a obtenu cette année le label «Vitrine industrie du futur» par l’Alliance Industrie du Futur (AIF). Bosch emploie plus de 7 300 collaborateurs sur 23 sites, dont plus de 800 ingénieurs engagés dans des démarches de R&D. En 2018, l’entreprise a investi près de 60 millions d’euros sur ses sites français, soit un peu moins de 2% de son CA français, et prévoit un investissement similaire pour 2019. Ces investissements permettront entre autres la rénovation, la modernisation et l’équipement de ses bâtiments, comme cela a été fait pour le siège du groupe en France, à Saint-Ouen.

Extrait de la revue n° 639 - Juin 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support