Texte AlternatifQuatre ans de R&D ont Ă©tĂ© nĂ©cessaires pour penser une technologie brevetĂ©e par le groupe Essity – une entreprise suĂ©doise spĂ©cialisĂ©e dans l’hygiène, dont fait partie Lotus – qui permet Ă  l’utilisateur d’utiliser l’intĂ©gralitĂ© de son rouleau, sans que les feuilles ne s’éparpillent. Sans mandrin, le challenge a Ă©tĂ© technique : garder un papier de qualitĂ©, tout en assurant la problĂ©matique de transport et de stockage, notamment une bonne rĂ©sistance des rouleaux Ă  la pression verticale (l’empilement). D’un point de vue dĂ©veloppement durable, c’est 59% de rĂ©duction des dĂ©chets sans le mandrin, et des consommations d’énergie et d’eau sur le site de Gien en France, oĂą les rouleaux de papier toilette sont dĂ©veloppĂ©s. «Nous sommes satisfaits des lancements de nos deux premières rĂ©fĂ©rences sans mandrin», explique Christian Bourret, responsable projets d’amĂ©lioration continue pour le site de Gien. «Si ces rĂ©fĂ©rences rencontrent un succès suffisant, nous pouvons très bien imaginer passer sur du sans-tube sur toutes nos rĂ©fĂ©rences de papier toilette, voire sur des essuie-tout». ConditionnĂ©s par 4 ou par 6, les rouleaux Confort ou Moltonel sont deux fois plus long qu’un rouleau classique, permettant un gain de place pour le transport, et un changement de rouleau moins frĂ©quent pour l’utilisateur. A l’heure actuelle, selon Nielsen, les rouleaux sans-tube ne reprĂ©sentent que 8,5% (environ 2 millions de rouleaux par jour) de la production française, sur un marchĂ© en lĂ©gère croissance en valeur (+1,7% en 2018).

Extrait de la revue n° 643 - Novembre 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support