Ce consortium intersectoriel aura pour objectif d’étudier la faisabilité technique et économique du recyclage – par pyrolyse – des déchets plastiques complexes, tels que les emballages de petite taille, souples ou multicouches et répondant aux contraintes de l’alimentaire. Ces produits sont aujourd’hui considérés comme non recyclables et finissent ainsi en incinération ou en décharge.

«Ce projet répond à l’objectif de Citeo de trouver 100% de solutions à tous les emballages. Les nouvelles technologies de recyclage, comme le recyclage chimique, permettront de franchir un vrai saut de performance et une accélération de l’économie circulaire des plastiques, notamment les plus complexes», a déclaré Jean Hornain, directeur général de Citeo.

Les membres de cette filière ont ainsi pour ambition de produire 30% de polymères recyclés d’ici 2030 grâce au recyclage chimique, une technologique qu’ils jugent complémentaires au recyclage mécanique déjà déployé.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support