Texte AlternatifIssue de matériaux végétaux (bois et liants naturels), celle-ci «se dégraderait comme une simple branche de bouleau, si elle devait se retrouver accidentellement dans l’océan, et n’aurait donc aucune nuisance sur l’environnement», a commenté Suvi Haimi, le pdg de Sulapac.

Déjà adoptée par plusieurs de leurs clients, cette paille se positionne comme une alternative intéressante aux pailles plastiques, et sera fabriquée sur les outils de production anciennement utilisés pour les pailles d’origine fossile.

Le produit, lancé dans un premier temps en Europe avant une commercialisation mondiale, sera dès janvier disponible directement en BtoC sur biofutura.com et verkkokauppa.com

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support