Texte AlternatifInstallée sur son site O-I Innoval à Chazelles-sur-Lyon, la ligne de décoration numérique, fournie par Dekron (groupe Krones), permet au groupe d’accéder aux demandes croissantes de produits personnalisés du secteur des boissons. «En plus d’apporter des solutions sur-mesure, O-I Expressions permet une plus grande flexibilité et réactivité par rapport à la sérigraphie. Et nous rapproche de nos clients, en offrant une plus grande visibilité à leur marque», a expliqué Robert Gachot, directeur sud-ouest Europe. L’outil désormais opérationnel, et ses infrastructures annexes, ont représenté un investissement de 5 M€, et nécessité la formation d’une 20aine d’employés du site pour se familiariser avec la machine. «De nombreux projets sont en cours de production et seront en linéaires cette année, indique Melianthe Leeman, directrice de la plateforme d’innovation mondiale. O-I Expressions intéresse particulièrement le secteur des vins et spiritueux premium ou de niche, comme celui des rosés, pour ses rendus tactiles tout en finesse et détails. L’impression 3D peut, par exemple, reproduire un effet dentelle, en couleurs ou toute en transparence ou reprendre le logo d’une marque. Avec l’avantage d’être plus écologique, puisqu’on utilise des encres organiques et que l’on se passe de papier et de colle, sans alourdir le poids de la bouteille, qui reste au final toujours recyclable».

Texte AlternatifSi l’impression numĂ©rique est dĂ©jĂ  largement rĂ©pandue sur des supports Ă©tiquettes ou Ă©tuis, O-I crĂ©Ă© la rupture en proposant une dĂ©coration 3D directement sur des bouteilles en verre. Seule contrainte : la technologie ne fonctionne aujourd’hui que sur bouteilles de forme cylindrique. «La ligne dĂ©veloppĂ©e avec Dekron est, en quelque sorte, une usine dans l’usine, capable de gĂ©rer l’ensemble de la production, grâce Ă  une conception modulaire de la machine», commente Olivier Dangmann, directeur innovation du verrier. Après dĂ©-palettisation des bouteilles, celles-ci sont prises par batch de huit pour ĂŞtre dĂ©corĂ©es. Une première Ă©tape de flammage, Ă  base de silane, sur les bouteilles en rotation, permet de changer la structure de surface et de crĂ©er une zone d’adhĂ©rence, prĂŞte Ă  recevoir les motifs de dĂ©coration. Une pulvĂ©risation d’un primaire (95% d’éthanol et 5% de produit actif) sur les parties Ă  traiter achève de prĂ©parer la bouteille. Après sĂ©chage dans un tunnel d’évaporation, les bouteilles sont transfĂ©rĂ©es par des grippers aux modules d’impression (pour deux niveaux : CMJN et/ou blanc+vernis tactile et barrière Ă  l’humiditĂ©). Une cuisson finale grâce Ă  quatre lampes UV permet de polymĂ©riser l’encre. Un dernier traitement de surface Ă  froid favorise la glisse et Ă©vite l’abrasion des dĂ©cors durant leur transport. Huit dĂ©cors diffĂ©rents peuvent ainsi ĂŞtre rĂ©alisĂ©s par lot de production. 400 Ă  5000 bouteilles par heure sont traitĂ©es, selon la complexitĂ© du dĂ©cor appliquĂ©. «Aujourd’hui, chaque dĂ©cor nĂ©cessite des ajustements spĂ©cifiques. Cette première ligne se veut en quelque sorte un incubateur d’expĂ©rimentation», prĂ©cise Olivier Dangmann.

O-I Expressions a déjà séduit des premières marques des vins & spiritueux, à l’instar de Whiter Hills, Betto, Gulfi, Ma Belle Pomelle, ou Château Auguste. Mais le verrier y voit des applications plus larges, et réfléchit déjà à des projets de bouteilles d’eaux minérales personnalisées dans le cadre d’éditions limitées. «Dans un futur plus ou moins proche, notre technologie pourrait très bien trouver sa place au sein d’une plateforme de commande en ligne, où le consommateur pourra s’offrir sa bouteille sur-mesure», projette Melianthe Leeman. Fort de ce premier succès, le groupe est en train de finaliser la mise en place d’une 2e ligne O-I Expressions aux Etats-Unis pour être opérationnelle en courant 2020.

Extrait de la revue n° 644 - Décembre 2019/Janvier 2020. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support