Texte Alternatif

Quatre ans après l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris, adopté à la suite de la COP 21, qui a vu les Etats s’accorder à lutter contre le réchauffement climatique, 798 entreprises du secteur privé ont rejoint l'initiative Science Based Targets. Verescence est le premier groupe verrier pour la parfumerie et la cosmétique de luxe à s’engager.

Fruit d’une collaboration entre le CDP (Carbon Disclosure Project), WRI (World Resources Institute), WWF (World Wildlife Fund) et le Global Compact des Nations Unies, l’initiative Science Based Targets encourage les entreprises Ă  dĂ©finir des objectifs de rĂ©duction des Ă©missions de gaz Ă  effet de serre basĂ©s sur des donnĂ©es scientifiques, afin de tenir les objectifs de l’Accord de Paris : maintenir d’ici la fin du siècle l’augmentation des tempĂ©ratures mondiales Ă  un niveau bien infĂ©rieur Ă  2°C et poursuivre les efforts pour limiter le rĂ©chauffement Ă  1,5°C.

Texte AlternatifAprès avoir fixĂ© une première sĂ©rie d’objectifs de rĂ©duction de ses Ă©missions de CO2 (Scope 1 : Ă©missions directes & Scope 2 : Ă©missions Ă©nergies fournies) pour la pĂ©riode 2016-2022, Verescence a l’ambition d’aller encore plus loin en s’engageant Ă  fixer des objectifs de rĂ©duction de ses Ă©missions alignĂ©es sur les recommandations de la communautĂ© scientifique.

«À la suite de cet engagement, nous allons définir des objectifs de réduction de nos émissions de gaz à effet de serre principalement de CO2 – sur la base des dernières données scientifiques. Ces cibles seront ensuite soumises à l’initiative SBT pour validation. Cela nous permettra de compléter et de valider par la science les objectifs existants et futurs», a expliqué Alain Thorré, Directeur RSE de Verescence.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support