Texte Alternatif

Pour Floriane Meillier de PACK Avenir, «avoir plus de connaissances sur le plastique, le biosourcé, le biodégradable, le recyclable ou non est une demande récurrente de nos clients qui sont en recherche de solutions techniques dans le respect de la règlementation».

Pour Caroline Leroy d’ISARA Conseil, «c’est une thématique d’actualité dans l’industrie agro-alimentaire : nous n’avons pas hésité à saisir cette opportunité».

Le colloque a ainsi donné la parole à différents acteurs de la chaîne de l’emballage (recycleur, producteur, transformateur, distributeur de machine), parmi lesquels Dow, Leygatech, Groupe Barbier, Knauf Industries, CITEO, GBCC, Deltasacs, Faerch ou encore Ilapak. Avec une volonté d’avoir une vraie diversité dans le choix des intervenants : fournisseurs de solutions d’emballages, équipementier, pôle de compétitivité Plastipolis ou encore spécialiste du recyclage.

Quelques 200 participants représentant différentes fonctions en lien avec l’utilisation des emballages (responsables packaging, R&D, marketing) étaient présents pour leur société (Nestlé, Guerlaina, Danone, Borealis, Chanel, Coca-Cola, Bonduelle, entre autres). Les échanges étaient riches et tournés vers des solutions concrètes à l’attention des entreprises.

Ces rencontres ont permis aux participants d’avoir une vision plus globale des opportunités et de lever des freins quant à l’utilisation d’emballages plastiques issus de plastique recyclable. Quant aux solutions de recyclage du plastique, des technologies sont déjà éprouvées tandis que d’autres voies sont en train d’émerger et nécessitent encore beaucoup d’investissement et de développement. Toutes ces solutions ont un prix et requièrent un engagement fort des donneurs d’ordre.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support