Texte Alternatif

Les demandes de carton à court terme ont augmenté d’environ 30% suite à la pandémie Covid-19, avec des pics particuliers dans la demande de production d’emballages destinés aux aliments secs, aux confiseries, aux aliments surgelés et aux produits pharmaceutiques.

Afin de sécuriser la chaîne d’approvisionnement pendant la phase de transport, les transporteurs doivent être en mesure de livrer sans retard inutile les matières premières aux transformateurs d’emballages ou aux fabricants d’emballages finis travaillant dans les secteurs pharmaceutique et alimentaire.

La Commission européenne a convenu avec les associations d’emballages de toute l’Europe que les «voies vertes» devaient rester ouvertes pour la livraison des emballages. Ils demandent maintenant aux pays de l’UE d’autoriser les véhicules à transporter des marchandises entre les pays via ces voies rapides, dont le passage ne devrait pas prendre plus de 15 minutes, y compris les contrôles et les examens de santé des conducteurs.

Les «Directives relatives à la gestion des frontières» indiquent également que «les États membres devraient agir immédiatement pour suspendre temporairement tous les types de restrictions d’accès routier en place sur leur territoire» et que «les travailleurs du secteur des transports, quels que soient leur nationalité et leur lieu de résidence, devraient être autorisés à franchir les frontières intérieures».

Pour soutenir la démarche de la Commission européenne, l’ECMA, l’Association Européenne des Fabricants de Carton et Pro Carton, l’Association Européenne des Fabricants de Carton et Cartonnage, annoncent la publication d’un document en 11 langues que les transporteurs devront afficher lorsqu’ils transportent des cartonnages imprimés et du carton plat.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support