Texte AlternatifUn webinaire le 31 mars dernier a ainsi été organisé pour accompagner les fabricants du secteur à mieux évaluer la situation en Europe et étudier les prochaines étapes possibles pour renforcer leur accompagnement. Se félicitant des mesures publiques de soutien aux infrastructures critiques, la Finat approuve le maintien du transport transfrontalier des matières premières, des marchandises et des emballages, ainsi que la mise à disponibilité des matières premières et des produits chimiques essentiels. L’industrie européenne de l’étiquette et de la laize étroite demeure fortement engagée à jouer son rôle dans cette crise sanitaire, mais elle devra faire face à des défis colossaux. «Les entreprises ont du mal à suivre la demande, il y a une pénurie de main-d’œuvre et des indisponibilités de certaines matières premières et de produits chimiques essentiels. Cependant il va falloir continuer à fournir des informations sur les produits dans les rayons des supermarchés et à offrir aux entreprises pharmaceutiques et aux médecins la possibilité de fournir des informations personnalisées aux patients, c’est essentiel», a commenté Jules Lejeune, directeur général de la Finat.