Texte AlternatifElĂ©ment central des lignes de conditionnement de produits cosmĂ©tiques, les remplisseuses sont matures technologiquement en ce qui concerne… la fonction mĂŞme de remplissage. «Selon les caractĂ©ristiques du produit – sa viscositĂ©, sa tendance Ă  mousser… – des adaptations sont nĂ©cessaires, mais on ne peut pas parler de l’apparition de nouveautĂ©s technologiques sur la tache prĂ©cise du remplissage ces dernières annĂ©es», estime ainsi Éric Duhoo, directeur commercial de la PME familiale française Thimonnier, fabricant de machines pour emballages souplesutilisĂ©s notamment dans la cosmĂ©tique (sachets prĂ©formĂ©s DoyPack pour savons liquides, crèmes, shampoings, eaux stĂ©riles, huiles pour le corps ; berlingots pour les produits liquides ou visqueux de type adoucissants, shampoings, savons et crèmes). StĂ©phane Chiry, directeur commercial de Stoppil, fabricant de matĂ©riel de conditionnement pour les flacons, en particulier dans la cosmĂ©tique (shampoings, gels douche, laits pour le corps, lotions, savons liquides, gels cheveux…), avec des remplisseuses automatiqueset semi-automatiques plongeantes, est sur la mĂŞme longueur d’onde : «sur le point prĂ©cis de la tache de remplissage, il n’y a plus d’évolutions majeures sur le plan technologique». En rĂ©alitĂ©, c’est davantage la configuration des remplisseuses pour les taches accessoires (nettoyage, thermoscellage, soudure de l’emballage, vissage, synchronisation des mouvements…) qui a Ă©voluĂ© vers de nouvelles directions sous la pression des clients, aboutissant Ă  la mise en place sur les machines classiques de technologies rarement utilisĂ©es jusque-lĂ  dans le domaine cosmĂ©tique.

Nettoyage sous flux laminaire
Texte AlternatifLes exigences des acheteurs vont ainsi vers toujours plus de propretĂ©. «Pour la première fois dans le secteur de la cosmĂ©tique, nous venons de livrer pour un client spĂ©cialisĂ© dans les produits bio une machine de remplissage sous flux laminaire afin d’éviter toute contamination. Cette mĂ©thode correspond plus Ă  un cahier des charges de la pharmacie que cosmĂ©tique. Il s’agit d’une adaptation de notre remplisseuse plongeante automatique. Elle permet d’aboutir Ă  un produit garanti ultra-propre au moment du conditionnement», tĂ©moigne StĂ©phane Chiry. Éric Duhoo fait le mĂŞme constat : «en cosmĂ©tique, nous nous rapprochons de plus en plus des contraintes de la pharmacie en termes d’hygiène.

Extrait de la revue n° 647 - Avril 2020. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support