Texte AlternatifLe système se caractérise par l’émission d’un nuage de principe actif sous forme de brumisât lent et prolongé, permettant un dépôt pulmonaire plus important et reproductible. Cette nouvelle version peut désormais être réutilisable avec six cartouches au maximum, tout en maintenant la qualité et les performances de pulvérisation. Par ailleurs, la manipulation et l'indicateur de dose ont été optimisés sur la base des retours patients collectés sur l’inhalateur. Boehringer Ingelheim estime ainsi que cette version réutilisable de Respimat® permet de réduire les déchets plastiques jusqu'à 73% et les émissions de CO2 tout au long du cycle de vie du produit jusqu'à 71%. A l’horizon 2025, jusqu'à 776,27 t de déchets plastiques et 14300 t de CO2 pourront être ainsi économisées.

Extrait de la revue n° 647 - Avril 2020. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support