Texte AlternatifQu’on les appelle fabricants à façon, façonniers ou simplement sous-traitants, ils sont l’un des rouages essentiels de l’industrie cosmétique et leur emprise s’étend jusqu’au conditionnement des produits. C’est en particulier le cas de MS Beautilab.

L’entreprise, fruit d’une récente fusion entre Marvinpac et Strand Cosmetics Europe, conçoit et fabrique des produits cosmétiques, de maquillage et de soins pour des grands groupes, des marques distributeurs, des «Indie brands» ou des PME. «Notre métier est la conception de formules ad hoc ou clés en main prêtes à être mises sur le marché, que nous fabriquons et remplissons.

Texte AlternatifSi certains clients, plus généralement les grands groupes, élaborent en général eux-mêmes leurs packagings car ils ont une identité de marque, nous pouvons aussi nous charger de l’élaboration du conditionnement ou travailler en collaboration avec des professionnels du packaging», explique Denis Richard-Orliange, directeur business unit maquillage du groupe. Autre acteur du secteur, Tech-Nature, spécialiste du masque, des produits «blancs» et des poudres hors maquillage effectue des prestations pour des marques distributeurs, des instituts de beauté, des «indie brands», ainsi que pour des grands groupes. «L’entreprise est capable de produire un "full-service" allant jusqu’à l’élaboration du conditionnement», estime Jean-Christophe Appriou, ingénieur d’affaires de Tech-Nature. Fondé en 1947, Alpol Cosmétiqueconçoit des formules, les développe, les fabrique et les emballe. «Mais nous ne concevons pas le packaging, celui-ci nous étant fourni», explique Sabrina Ethève, directrice commerciale et marketing de cette entreprise dont les clients sont principalement des marques vendues en pharmacie et parapharmacie et des PME, dont un nombre croissant sur le segment du bio et du naturel.

Extrait de la revue n° 648 - Mai 2020. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support