Texte Alternatif

Lors de son allocution, Frédéric Mignot, Président du groupe SGT a réaffirmé son engagement en faveur du développement durable : «nous sommes conscients des enjeux économiques et écologiques qui se jouent actuellement, et avons décidé de contribuer activement au développement d’une économie circulaire performante dans le secteur des emballages en proposant davantage de plastique recyclé».

L’objectif du groupe est clair : accélérer l’incorporation de plastique recyclé dans la production de nouvelles préformes conformément aux nouvelles réglementations européennes, qui prévoient que d’ici 2025, les bouteilles en PET devront obligatoirement intégrer 25% de matières recyclées. Cette obligation fait du circuit fermé «bottle-to-bottle» à la fois «une priorité industrielle et réglementaire».

Texte Alternatif

Aujourd’hui, la SGT s’inscrit pleinement dans les enjeux de son nouveau plan d'actions de 4 ans qui vise le modèle circulaire et s’appuie sur la politique des 3R : Reduce, Reuse, Recycle. Si la création de la SGR illustre le «R» de Recyclage, le groupe entend également répondre aux objectifs de Réduction et de Réemploi. «Nous travaillons sur l’allègement des bouteilles plastiques depuis toujours et nous n’avons cessé de progresser techniquement dans ce domaine pour satisfaire nos clients à la recherche de réductions de matière première», précise Frédéric Mignot. Dans cette logique, le service R&D du groupe a développé de nouvelles gammes de préformes «écoconçues» qui répondent précisément aux défis actuels posés par le développement durable avec les cols : 26/22, 25/22, 33mm et la bague «snap-cap».

En matière de réemploi, la SGT entrevoit de nouvelles et partenariats commerciaux, en particulier sur la gamme «grands volumes», et a étoffé son offre d’un nouveau col 63/54 dédié aux contenants de 20L.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support