Texte AlternatifGrâce à ce nouveau four, l’usine peut produire environ 1,9 milliard de contenants en verre par an. Et a nécessité l’embauche de 60 nouveaux collaborateurs, qui depuis six mois, se forment pour devenir maîtres verriers et produire des emballages emblématiques et durables.

«C’est une immense fierté de voir les premières flammes éclairer ce four, particulièrement dans l’environnement covid-19 mouvementé dans lequel nous vivons tous», déclare Robert Gachot, Directeur Général Sud-Ouest Europe. «Nous nous engageons durablement pour la région, nos employés, clients et consommateurs d’emballages durables et recyclables, et ce grâce à l’engagement et la résilience de nos équipes».

Cet accroissement de la capacité industrielle bénéficie particulièrement au marché premium de la bière, tout en renforçant l’économie circulaire de la région. L’usine transforme en effet des matières premières locales, qui sont constituées à 88% de verre recyclé à 4 km de l’usine. Et 75% des bouteilles, une fois produites, sont livrées aux clients par la voie ferrée.

Avec ce nouveau four, O-I réalise le plus important investissement en France et en Europe au cours des 20 dernières années, soit 60 millions d’euros.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support