Texte Alternatif

Depuis sa création, l'entreprise poursuit une stratégie Green Hightech. Pour la fabrication du papier, Progroup utilise exclusivement des vieux papiers comme matière première.

«En tant qu'entreprise familiale, nous gardons un œil sur les prochaines générations. La nouvelle machine à papier a été conçue pour assurer, pour les 50 à 60 prochaines années, une production de papiers pour ondulés durable et peu gourmande en énergie. 100 millions d'euros sont consacrés aux mesures de durabilité. La nouvelle usine fixe ainsi des normes pionnières dans l'industrie du papier, au regard de la protection de l'environnement et de l'efficacité énergétique», explique Maximilian Heindl, directeur du développement et membre du directoire de Progroup.

Près de 860 000 tonnes de vieux papiers sont transformés tous les ans en papiers pour ondulés sur PM3. Grâce à une station de traitement des eaux de recirculation, Progroup réduit par ailleurs sa consommation d'eau de 80%, soit l’équivalent de 3 750 000 m3 d'eau par an. Avec un investissement global de 465 millions d'euros, PM3 est actuellement le plus grand projet d'investissement de Saxe-Anhalt.

Le site ouvre enfin de nouvelles perspectives de recrutement : alors que l'emploi stagne partiellement dans d'autres régions en Allemagne, près de 140 postes directs et jusqu'à 350 postes indirects au fort potentiel d'avenir seront créés sur le site de Sandersdorf-Brehna.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support