Texte AlternatifLes micro-distilleries sont de plus en plus nombreuses en France, et leurs produits, les “Craft Spirits”, connaissent une croissance importante. L’Hexagone est «un terreau fertile pour les Craft Spirits, selon Marine Freydier, chef de marché pour le segment spiritueux chez Verallia. Il existe déjà beaucoup de micro-brasseries, il y a donc de la matière première (céréales) disponible, une population jeune et intéressée par la consommation locale. Nous sommes ainsi le 4ème pays le plus consommateur de whiskies au monde».

Appréciés pour leur aspect artisanal, les Craft Spirits s’inscrivent dans une production locale, authentique, avec une importante mise en valeur du produit. Les spiritueux représentent aujourd’hui 13% du chiffre d’affaires de l’entreprise, loin derrière les vins tranquilles et effervescents (48%) et juste devant les bières (12%). Très largement achetés par les consommateurs pour offrir en cadeau, ou pour compléter une collection de spiritueux, ces produits ont besoin d’un aspect singulier, personnalisé, et l’importance du packaging s’en retrouve donc décuplée.

Un hommage à l’artisanat français
Texte AlternatifC’est pour rĂ©pondre Ă  cette demande que le n°3 mondial de l’emballage verre Verallia a proposĂ© le projet de dĂ©veloppement «L’Alambic et la Bouteille» Ă  quatre entreprises clientes et prospects : la Maison Benjamin Kuentz, la distillerie Eyguebelle, la Brasserie du Montblanc et la Brasserie de Sutter, qui se sont donc rĂ©unis dans un workshop Ă  Paris pour penser une solution viable.

Objectif : appuyer la demande du marchĂ©, et codĂ©velopper un modèle standard de bouteille pouvant accueillir une grande variĂ©tĂ© de Craft Spirits, produits en France. En rĂ©sulte le prototype Arsène, un modèle sobre et Ă©lĂ©gant de 70 cl ayant fait l’unanimitĂ© dans le groupe de travail. Celui-ci sera lancĂ© et prĂ©sentĂ© lors du Salon Quintessence Ă  Paris, les 19 et 20 octobre prochains. Cette bouteille crĂ©Ă©e par et pour les distillateurs artisanaux, promeut le Made en France et les valeurs du craft par ses caractĂ©ristiques : une bouteille en teinte Extra-Blanc avec un pavĂ© de verre Ă  sa base, une forme lĂ©gèrement conique, une très large surface d’étiquetage, et une gravure “Coq” signature sur le jable, directement gravĂ©e dans le moule. Le col convient Ă  un bouchage classique Ă  tĂŞte, pour une plus grande adaptabilitĂ© aux besoins des clients.

Cette référence est la première spécialisée pour les Craft Spirits dans le portefeuille de Verallia, bien que la société soit déjà présente sur le segment micro-brasserie et des spiritueux. Avec notamment ses usines de Vauxrot, au cœur de la Champagne (02), et Cognac (16), Verallia bénéficie de sa proximité géographique avec les brasseurs et distillateurs du Nord, de l’Ouest et de l’Est de la France, et proposait déjà des solutions de conditionnement adaptés aux Craft Beers et aux spiritueux.

Une production albigeoise
La bouteille Arsène va, quant à elle, être produite dans le site verrier historique VOA (Verrerie Ouvrière d’Albi) dans le Tarn. Elle vient d’être lancée en essai de production à grande échelle le 21 juillet dernier, et les 300 personnes qui forme l’équipe de VOA travaillent pour trouver la meilleure configuration (température de chauffe du moule et du four) possible assurer une bonne production, sans aucun défaut. Le site d’Albi sera en mesure de produire Arsène en grande série comme en petite pour du très haut de gamme (avec notamment la marque Selective Line by Verallia) et des éditions limitées, «c’est ce qui fait notre différence par rapports aux autres acteurs de l’emballage en verre», rapporte Héloïse François, mirectrice Marketing France chez Verallia. La bouteille intégrera donc le portefeuille de Verallia officiellement le 20 octobre prochain, après sa présentation lors du Salon Quintessence, dans le hall B du Paris Event Center.
Benjamin Attal

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support