Texte AlternatifLa société Cosmogen est particulièrement active sur le sujet des applicateurs amovibles et réutilisables. La gamme Squeeze’n et le best-seller Tense ont été repensés : ils sont désormais disponibles en version démontable, avec un tube spécifique en plastique recyclé. Lorsque le consommateur termine son produit, il retire l’applicateur et le repositionne sur la recharge adéquate.

Texte Alternatif«Le besoin de séparabilité est lié à la notion de rechargeabilité. On constate une vraie attente sur le marché, à la fois des marques – sur tous les segments, du luxe au plus abordable – et des consommateurs. Les applicateurs présentent un intérêt sensoriel, une expérience, une valeur ajoutée. Et on pourrait imaginer des recharges avec des formules différentes en fonction des saisons», souligne Priscille Caucé, pdg de Cosmogen depuis 2019. Comment techniquement rendre les gammes réutilisables ? «Nos applicateurs sont qualitatifs – en acier, en céramique, en zamak… Ce sont des matières robustes ayant une longue durée de vie. Nous ne les avons pas modifiés, mais avons développé de nouveaux moules spécifiques pour concevoir des têtes de tube et des capots assurant la détachabilité. Cela a nécessité beaucoup de recherches afin de trouver une bonne façon de retirer l’applicateur et le replacer. Il fallait à la fois garantir une bonne tenue dans le temps, une facilité d’usage pour le consommateur, et l’étanchéité du produit», ajoute Maud Lelièvre, directrice marketing et communication de Cosmogen. La société a par ailleurs mis au point la nouvelle gamme Tint’n ReUse, composée de flacons airless avec des applicateurs amovibles à réutiliser. Développé avec un pinceau intégré sur le capot – d’autres typologies d’applicateur sont envisageables – le flacon protège la formule et évite tout contact avec les doigts. La formule est en effet directement distribuée sur le pinceau kabuki en forme de goutte, puis appliquée sur le visage, avant le nettoyage du pinceau après utilisation. Un petit capot vient ensuite protéger l’applicateur.

Extrait de la revue n° 653/654 - Décembre 2020/Janvier 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support