Texte Alternatif

«Nous disposons d’excellentes capacités d’emballage haut de gamme en Chine et au Vietnam, mais nous avons commencé il y a deux ans environ à envisager le lancement d’une production en Europe. Cela peut presque sembler prémonitoire si l’on considère les perturbations révélées par la pandémie et l’instabilité des marchés asiatiques», explique Zaid Bunni, cofondateur du Groupe Swedbrand.

Et Bogdan Putko, le directeur de l’usine, de complĂ©ter : «le temps de transport et les coĂ»ts d’expĂ©dition de la Chine vers l’Europe ont considĂ©rablement augmentĂ©. Si le temps de production et les coĂ»ts de la main-d’œuvre sont lĂ©gèrement plus Ă©levĂ©s en Pologne, la rĂ©ception d’un conteneur de 12 m en Chine peut prendre quatre Ă  cinq semaines, puis cinq Ă  sept semaines pour l’expĂ©dier en Europe. De plus, si on prend en compte seulement les derniers mois, les coĂ»ts d’expĂ©dition ont augmentĂ© d’un facteur de quatre ou cinq, passant de 2 000 USD Ă  10 000 USD pour un conteneur de 12 mètres. Notre coĂ»t d’expĂ©dition par chargement de camion de la Pologne Ă  l’Allemagne, par exemple, revient entre 850 et 1 300 €, et le trajet peut se faire en trois jours». Le groupe invite les marques Ă  dĂ©couvrir l’usine virtuellement et ses Ă©quipements, dans un contexte sanitaire qui impose encore de nombreuses restrictions quant aux dĂ©placements.

Texte Alternatif

«Nous avons aussi pris la décision stratégique de délocaliser l’impression offset indispensable à la production de ces boîtes rigides car la Pologne compte de nombreux imprimeurs de très grande qualité qui disposent d’une capacité excédentaire. Cette délocalisation permet de soutenir l’industrie polonaise de l’impression tout en maintenant nos frais généraux à un niveau aussi faible que possible», ajoute Zaid Bunni.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support