Emballage Digest : Pouvez-vous nous prĂ©senter le CETIE et ses missions ?
CETIE : Le CETIE est le Centre Technique International de l’Embouteillage. C’est une association Loi 1901, fondée en 1960, par des industriels verriers qui avaient la volonté de créer un fonds documentaire technique sur l’emballage verre. Il a été complété par l’emballage plastique dans les années 90. Notre fonds regroupe aujourd’hui 200 fiches techniques, guides et cahiers de la qualité traduits dans plusieurs langues (français, anglais, allemand, etc.).

Texte AlternatifCes documents de référence, en libre accès et gratuits, font foi en cas de litige ou de contentieux. Ils sont utilisés dans 97 pays dans le monde. Rien qu’en 2020, leur nombre de téléchargement a doublé. Il est à noter que 30% de nos fiches techniques ont servi de base à une normalisation par le CEN et l’ISO. Cette vague à la «légitimisation» s’est quelque peu ralentie depuis 2015-2016. Nos membres préférant ne plus normaliser un standard, pour pouvoir le mettre à jour plus facilement.

Comment fonctionnent le CETIE et ses membres ?
Nous accueillons 120 adhĂ©rents de l’interprofession de l’embouteillage : verriers, fabricants de capsules, d’emballages ou de machines de conditionnement, etc. Nous nous dĂ©crivons comme un institut de prĂ©-normalisation des mĂ©thodes et des procĂ©dĂ©s industriels. Nos membres dĂ©cident des sujets Ă  explorer en se constituant par groupe de travail. En ayant cette dĂ©marche proactive pour Ă©laborer une mĂ©thode commune et standardisĂ©e et partager les savoir-faire techniques, la filière diminue les risques d’expĂ©rimentation et leurs coĂ»ts. Au final, les industriels rĂ©duisent ainsi les litiges qualitĂ© et optimisent l’évolution des lignes de conditionnement.

Comment ont évolué les sujets traités par vos adhérents ces dernières années ?
Les principales thĂ©matiques concernaient, auparavant, la problĂ©matique de la gĂ©omĂ©trie des cols et des bagues. Aujourd’hui, de nouveaux enjeux voient le jour, portĂ©s par les questions de durabilitĂ© et d’éco-conception. Le marchĂ© de l’embouteillage Ă©volue rapidement. De nouveaux matĂ©riaux comme le carton sont Ă  prendre en compte. RĂ©cemment des fabricants de briques carton ont rejoint le CETIE pour partager cette rĂ©flexion, et intĂ©grer le groupe de travail dĂ©diĂ© aux capsules attachĂ©es (voir ci-dessous). Tous ces changements ont Ă©galement bouleversĂ© notre façon de travailler au CETIE. Jusqu’à rĂ©cemment, notre travail d’écriture se basait sur un produit existant. Un de nos membres lançait une nouvelle bague, elle devenait par la suite une norme. DĂ©sormais, les choses se sont inversĂ©es. Nos adhĂ©rents identifient en amont un besoin et travaillent au dĂ©veloppement d’une solution, qui deviendra un standard. Cette nouvelle façon d’apprĂ©hender «l’inexistant» a pour vocation d’économiser de l’énergie et du temps pour offrir une norme harmonisĂ©e qui convienne Ă  tous dès le dĂ©part. Parmi les sujets d’actualitĂ© rĂ©currents : la notion de la fin de vie de l’emballage devient primordiale et doit ĂŞtre pensĂ©e dès sa conception. Comment faciliter la sĂ©paration des diffĂ©rents Ă©lĂ©ments d’un contenant pour un meilleur recyclage ? ou pour son aptitude Ă  ĂŞtre rechargĂ© en vue d’un rĂ©emploi ?



Bouchons solidaires : le calendrier de normalisation attendu
Le CETIE a souhaité intervenir le plus en amont sur le sujet des capsules attachées avant même la sortie de la directive européenne pour préparer les travaux du CEN. Celui-ci ayant été mandaté par la Commission européenne pour publier une norme «à valeur de loi». Dans ce cadre, un premier projet de document a été établi fin novembre dernier. S’ensuit l’étape d’enquête dont le lancement est prévu au 6 mai et qui sera clôturée cet été. Un travail de révision du document en fonction des commentaires reçus est encore programmé pour une publication de la norme définitive fin 2022. «Cette norme n’aura pas vocation à définir des géométries mais des caractéristiques de résistance et de fiabilité», indique Josquin Peyceré, secrétaire général du CETIE. Le déploiement des bouchons solidaires d’ici 2024 entrainera, rien qu’en Europe, la modification d’environ 1000 lignes de bouchage, soit un investissement estimé à 11 milliards d’euros.

Extrait de la revue n° 657 - Avril 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support