Texte Alternatif"Le principe de recyclabilité reste le point d’entrée pour nos clients. Il est important d’utiliser des matériaux recyclables dans une filière existante. Nous privilégions donc le PP, le PE, de plus en plus de PET, ou du métal. Nous faisons certifier nos produits par Cyclos, ce qui prouve leur recyclabilité», indique Patrick Bousquel, directeur marketing EMEA pour les divisions Soin et Maquillage d’Aptar Beauty + Home. Le groupe a ainsi conçu des packaging airless en «mono-famille» de matière, en PP et PE. Le fournisseur de bouchages et de systèmes de distribution Rieke, une entité du groupe TriMas, a quant à lui lancé fin 2020 le flacon-pompe Mono-2e, dont les six éléments sont fabriqués dans un seul grade de PP. Il n’est pas nécessaire de le désassembler pour le recycler. Selon la société, ce produit a été conçu pour s’intégrer dans un schéma circulaire de recyclage afin d’être traité puis réutilisé sous forme de PCR, afin de fabriquer des produits moulés par exemple.

Texte AlternatifPar ailleurs, Rieke intègre des matĂ©riaux recyclĂ©s dans ses emballages : jusqu’à 100% de PP ou de PE PCR dans les bouchages, et dans les pompes, ce pourcentage atteint entre 50 et 75% de son poids total. On retrouve le PCR dans le bouton-poussoir par exemple.

Le groupe Aptar utilise également des matériaux comme le rPET ou du PP recyclé de qualité supérieure. «Sur du PP issu de la post-consommation et recyclé mécaniquement, nous proposons un PP PCR «plus» ayant un haut niveau de décontamination, grâce à un process certifié. Nous disposons ainsi de PP PCR en teinte ivoire, dont le niveau de pureté est plus élevé. «A la demande de nos clients, il est intégré à hauteur de 40% dans les emballages airless, et peut être en contact avec la formule.

Extrait de la revue n° 657 - Avril 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support