Texte AlternatifAinsi, dans les activités B to B to C liées au consommateur final, le chiffre d’affaires au premier semestre 2021 a bondi de 20%, deux fois plus que prévu. La hausse par rapport à la même période de 2019 est de 6% tandis que les effectifs ont progressé de 4%. Pour le deuxième semestre, les entreprises prévoient une hausse d’activité de 2,5% (soit 11% de mieux qu’en 2019) et de 5% des effectifs.

Même constat pour les activités B to B liées à l’investissement, le chiffre d’affaires a également augmenté de 20% mais l’activité reste encore en deçà de 3,5% par rapport à celle de 2019. Pour la seconde partie de l’année, les entreprises tablent sur une hausse d’activité de 12% (soit 16% de mieux qu’en 2019) et de 3,5% des effectifs.

A noter, plus particulièrement, que le secteur des machines d’emballage et de process est en hausse au cours de ce semestre de 7,5%, porté notamment par une partie du secteur pharmaceutique (vaccins) et par le commerce en ligne. Il dépasse désormais de 1,5% son niveau de la mi-2019.

Texte Alternatif«Il est trop tôt pour crier victoire. La crise sanitaire est toujours là, notamment avec ses variants. Mais l’activité de nos entreprises adhérentes s’est bien redressée au premier semestre 2021 et le second semestre semble poursuivre sur cette tendance positive, souligne Alain Rosaz (photo), le Président de la FICIME. L’objectif est de revenir et même de dépasser les chiffres d’activité d’avant la pandémie, en 2018 et 2019. Cela commence à être déjà le cas dans plusieurs secteurs et nous nous en réjouissons mais il faut rester prudent. L’Etat ne doit pas relâcher son soutien dans ce contexte toujours incertain».

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support